Prévention du risque psychosocial

Définition :

 

« Ce qui fait qu’un risque pour la santé au travail est psychosocial, ce n’est pas sa manifestation, mais son origine » : les risques psychosociaux seront définis comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental. »

 

La prévention suppose donc d’identifier le risque dès sa génèse, pour en éradiquer les causes.

 

Pourquoi prévenir les RPS dans les organisations ?

 

Outre l’aspect humain –  il est peu satisfaisant pour la plupart d’entre nous, d’observer, voire de générer ou de laisser perdurer, des situations qui induisent la souffrance des collaborateurs – deux motifs doivent nous inciter à réduire le RPS dans les organisations.

 

Le premier : l’efficacité, la preuve est faite que favoriser la qualité de vie au travail, réduire les tensions et les souffrances dans une organisation augmente son efficacité, ne serait-ce que par la diminution de l’absentéisme.

 

Le second : le risque juridique. Les employeurs de la fonction publique, sont soumis en matière de santé et de sécurité au travail aux mêmes exigences que les autres employeurs, en vertu des normes définies au niveau européen (notamment directive-cadre européenne 89/391/CEE), et à leurs transpositions inscrites en droit français dans la quatrième partie du code du travail.

 

Un risque juridique d’autant plus élevé qu’en la matière, la jurisprudence a précisé la responsabilité de l’employeur en matière de RPS, en substituant à l’obligation de moyen, une obligation de résultats dans la protection de la santé de ses employés.

 

Objectif de la formation

 

Mettre en place un outil récurrent d’identification et de prévention des Risques Psycho-Sociaux

 

 

Programme

 

9h

 

  • La souffrance au travail : génèse ; incidence sur la santé et sur l’absentéisme.
  • Responsabilité pénale de l’encadrement face au RPS : les peines encourues.
  • Les différents outils d’évaluation du RPS : avantages/inconvénients.

 

10h 30 – Pause

 

 

10h 45

 

  • Comment mettre en place un process qui permet de :
    1. Fluidifier les rapports sociaux dans l’organisation,
    2. Identifier les risques psycho-sociaux et leur génèse,
    3. Développer les outils et stratégies nécessaires à la maîtrise du RPS

 

  • L’entretien d’Ajustement : définition, raison d’être, méthodologie de mise en œuvre, résultats attendus.

 

12h 30 – Déjeuner

 

 

14h

 

  • Mise en œuvre de l’Entretien d’Ajustement.
    1. Comment adapter l’outil à la structure et aux services concernés,
    2. Comment présenter et faire accepter l’outil dans l’institution,
    3. Comment former et suivre les intervenants dans la mise en œuvre

 

  • Exercice pratique de mise en œuvre d’un Entretien d’Ajustement

 

15 h 30 – Pause

 

15h 45

 

  • Les données recueillies, leur analyse, leur présentation et leur exploitation.

 

17h        Conclusion du stage.

 

 


 

Intervenants :